Résumés de la 2ème journée de Summer League

Dans la deuxième journée de Summer league, la Team Bouncewear rencontrait la Run&Fun sur le terrain n°1, tandis que les Pirates 420 du MVP de l’édition précédente rencontrait les Brothers United sur le terrain n°2.

Dans la rencontre opposant les Run&Fun à la team Bouncewear, le match fût relativement fun pour les 2 équipes. La Run&Fun ne pouvant pas prétendre rivaliser contre les champions en titre, ils ont donc joués sans complexe et nous ont offerts quelques belles actions. Les jeunes Navez ont notamment mis quelques beaux paniers à 3pts pour répondre à Nicolas Lambot qui les avait chambré. Ajoutez à cela la réussite insolente au shoot de Charles-Alexandre Laurent et la combativité d’un Maxime Derycke, l’équipe n’a pas à rougir de sa prestation.
Quant à la team Bouncewear, ce premier match était une bonne mise en jambes qui a permis à tous le monde de commencer cette édition avec la même confiance et la même ambiance que celles affichée l’année dernière.
Score final : 113 – 64
MVP 1: Yannick Diop
MVP 2: Thibaut Bronchart
MVP 3: Nicolas Lambot

Dans l’autre rencontre de 19h, les Brothers United jouaient contre les Pirates 420 dont le capitaine est le MVP de l’édition précédente.

Bien que pas au complet, les pirates étaient un cran au dessus lors de certains passages, durant lesquelles les Brothers ont eus du mal à contenir la vitesse de Tommi Cirelli, combinés à l’adresse de Charly Bernard et les drives de Jeremy Steinier dans la raquette.  Les Brothers United on  à chaque fois su remonter l’écart grâce notamment à Fred Ledoux dans la raquette et de belles transitions reconvertis, ce qui au final, nous a offert un beau match. Les Brothers United n’ont pas à rougir de leur prestation et n’ont rien à regretter non plus, même s’il est vrai qu’en toute fin de match l’issue aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre.
L’intensité mise pendant le match devrait être une satisfaction à elle seule, car nous ne sommes qu’au début du mois de juillet, mais on se croirait déjà fin août vu la forme et la réussite des 2 équipes.

Score final : 83 – 84
MVP 1 : Tommi Cirelli
MVP 2 : Jeremy Steinier
MVP 3 : Charly Bernard 

En ce qui concerne les rencontres de 20h30, sur le terrain n°1, la QLF affrontait les Boomshakalaka de Ben Vandersteen.
Le match a commencé avec une belle réussite des 2 côtés malgré l’intensité defensive de chacube des 2 équipes.
Les Boomshakalaka ont commencé à avoir une plus grande emprise sur le jeu, grâce notamment à un banc un peu plus étoffé que leur adversaire du jour.
La combativité et la solidarité dans les passages difficile n’ont pas permis à la QLF d’obtenir un premier succès, mais les belles choses montrés sur le terrain et l’esprit d’équipe affiché par tout le groupe laisse penser qu’ils pourraient créer l’une ou l’autre surprise si on ne se méfie pas d’eux.
La Boomshakalaka quant à elle, continue de bien impliquer et guider ses jeunes, ce qui rend leurs matchs très plaisant à regarder quand on est coach de jeunes.
Score final : 79 – 56
MVP 1 : Axel Bizet
MVP 2 : Pat Abibo
MVP 3 : Ben Vandersteen

Sur le terrain n°2, Run&Fun jouait son 2 ème match de la soirée, face aux XMEN. Une équipe déjà présente l’année dernière, mais qui s’est inscrite en toute dernière minute cette année. Suite à une erreur de programmation, le match a du débuté sans arbitre, en accord avec les 2 équipes. Les XMEN, plus frais ont pris leur distances dès le premier quart-temps, la Run&Fun a donc courue après le score le reste du match. Le fait de ne pas avoir d’arbitre les a déstabilisé/désavantagé un peu au final, mais la fatigue du match précédent a eu un impact non négligeable sur leur performance.
Les XMEN en ont profité pour engranger leur première victoire de la compétition.
Score final : 77 – 61
MVP 1 : Rémy Carlier
MVP 2 : Jimmy Marot
MVP 3 : Jerôme Dupuis