Résumés de la 7ème journée

Match de 19h00
Team Bouncewear – Black Diamond

Ils l’ont (re)fait… Une fois de plus les Black Diamond ont stoppé la Team Bouncewear. Lors de l’édition précédente, ils étaient la seule équipe à ne pas avoir perdu contre les futurs champions, contre qui ils ont fait match nul lors de la phase de poule.
Cette année, les Black D ont obtenu la victoire au terme d’une rencontre palpitante.
Comme c’est souvent le cas face à une équipe du calibre de la Team Bouncewear, les Black Diamond étaient quasiment au complet, Louis Hasard, Bertrand Eyenga et Yannick Kalala avaient tous répondus présents.
Le match, déjà très agréable à regarder comme ça, aurait pu être encore plus intéressant si les 2 équipes avaient été au complet… Car sans Anthony Lambot, toujours en vacances, Yannick Diop était visiblement un peu esseulé en attaque, même si ça ne l’a pas empêché de mettre une bonne partie des points de la Team Bouncewear.
En face, l’arsenal offensif des Black D faisait payer cash les quelques erreurs défensives de son adversaire. Thomas Mertens, Anthony Melo Tshiteya et surtout Louis Hazard, ont donné du fil à retordre aux jeunes Thomas Blaise et Quentin Schittechatte qui s’en sont quand-même bien sortis.

Offensivement, mis à part Diop, la Team Bouncewear a pu compter sur un très bon Thibaut Bronchart, qui a mis quelques shot à mi-distance et a bien su profiter de sa taille sous l’anneau…
Le score est resté relativement serré durant tout le match, même si les Black D ont compté jusqu’à 14pts d’avance au début du dernier quart-temps, Team Bouncewear revenait au score grâce à un bon rush offensif et trop d’énervements et de contestation par rapport aux coups de sifflet des arbitres…
Rush qui a permis à la Team Bouncewear de revenir à 2 petits points des Black D à moins de 7 secondes de la fin du match. Marvin Wutukidi provoquait une faute qui lui donnait droit à 1 lancer-franc, il avait alors la balle de la prolongation entre les mains, mais il manquait son tir.
Score final : 82 – 84
MVP 1 : Louis Hazard
MVP 2 : Anthony Melo Tshiteya 
MVP 3 : Thomas Mertens

New Generation – Q.L.F

Le match entre la New Gee et la QLF était très équilibré dans les 2 premiers quart-temps. La QLF répondait bien offensivement grâce notamment à Neurinck, Blariaux ou encore Goffaux à 3 pts. Défensivement, le physique athlétique des Mintogo et autre Illunga MBaya n’impressionnait pas Lyes Ramdani qui est habitué à jouer dur en défense.
Le courage et la volonté de la QLF n’a malheureusement pas suffit face aux talents en face. La New Gee a plié le match en deuxième mi-temps pour remporté leur première victoire de la soirée.
Score final : 98 – 66
MVP 1 : Medhi Cerquarelli
MVP 2 : Igor Mintogo
MVP 3 : Reumang Emagna

Matchs de 20h30
New Generation – Xmen

Le match a été un peu tendu et entaché par une petite altercation, dans l’esprit du streetball, entre Cerquarelli et Delmotte.

Altercation qui a été très vite et bien gérée et les 2 protagonistes ont été calmés par leur  coéquipiers.
En première mi-temps les 2 équipes se chambraient beaucoup, et vu les caractères forts chez les Xmen et la jeunesse des New Gee, c’est ce qui explique que les choses ont un peu  débordé…
Les Xmen étaient pourtant bien dans le match et le fait qu’il s’agissait du deuxième match de leur adversaires aurait pu jouer en leur faveur, mais la New Generation a su maintenir son emprise sur le match et s’assurer une seconde victoire qui les placent 2ème au classement général, pour le moment.
Score final : 92 – 73
MVP 1 : Don de Dieu Kalala 
MVP 2 : Medhi Cerquarelli 
MVP 3 : Dylane Dufour

Brothers United – Run&Fun

Sur le terrain numéro 2, les Brothers United une fois de plus en sous effectif, affrontait la joyeuse bande de potes de la Run&Fun.
Les 2 équipes sont plutôt de force égales, mais le manque de rotation des Brothers United les empêchaient de rivaliser tout un match avec leur adversaires du jour.
Les échanges étaient donc très équilibrés en première mi-temps, Damien Paquet, Maxime Vanreterghem et Giovanni Di Pietrantonio répondait aux shoots et drive de Charly Navez et Charles-Alexandre Laurent en face.
Tandis que Loan Dumonceau et Jules Teubo défiaient Maxime Derycke et Quentin Devits en dessous de l’anneau quand ils ne sortaient pas pour rentrer des shoots à 3pts(ou des airballs annoncés)
Le score n’avait plus d’importance à partir de la fin du 3ème quart-temps, les 2 équipes se contentant de prendre du plaisir sur le terrain.
Score final : 79 – 92
MVP 1 : Charles-Alexandre Laurent
MVP 2 : Charly Navez
MVP 3 : Mathieu Mirabelle