Résumés des matchs du dimanche 14 juillet

Matchs de 16h00

Terrain n°1 :  Pirates 420 – Boomshakalakaa

Sur le terrain n°1 avait lieu ce qui aurait pû être un très beau match, malheureusement, la Boomshakalakaa avait 2 absents de taille qui ne sont arrivés que pendant le match. En effet, c’est sans doute peu de dire que nous aurions sans doute eu droit à un autre match si Obrian Vandame et Ben Vandersteen pour qui nous avons retardé au maximum le début de la deuxième mi-temps) avaient commencés le match.

Pourtant, en mettant les 2 premiers paniers du match, les Boomshakalakaa commençaient pourtant bien le match. Les jeunes Axel Bizet, Adrien Kaminski ou encore Gabin N’dozie encadrés par  Michael Fox ne se laissaient pas impressionner par les Jeremy Steinier, Tommi Cirelli ou encore Charly Bernard en face. Quand ils avaient le ballon en main, ils jouaient 1 contre 1 sans complexe, même face à des gabarits comme celui d’un Alex Behaderovic sous l’anneau.

Mais une fois les Pirates en mode abordage, il n’y avait plus grand chose que les jeunes talentueux de la région Nivelloise puissent faire pour espérer gagner le match. L’arrivée d’Obrian Vandame dans le deuxième quart-temps et celle de Vandersteen en deuxième mi-temps ni changeront malheureusement rien, l’avance prise par les Pirates étant trop conséquente et Charly Bernard rentrait les tirs qu’il fallait pour confirmer la victoire des siens.

Score final : 101 – 92

MVP 1 : Charly Bernard

MVP 2 : Tommi Cirelli

MVP 3 : Alexy Degimbe

 

Terrain n°2 :  QLF – Youngboyz

Match très serré entre 2 équipes pour qui l’enjeu était ni plus ni moins qu’une première victoire dans cette Summer League. Une situation qu’ont déjà connu les Youngboyz lors de leur première participation l’année dernière…  Du coup, c’est peut-être  « l’expérience  » qui les a aidé à venir à bout de leur adversaires.
Le match était donc évidemment très serré du début à la fin, avec quelques petites tensions liées au stress dû à l’enjeu sans doute.

Les 2 équipes restait très proche au score, chacune défendant bien et forçant l’autre à aller chercher chaque panier  au forceps.

Les Youngboyz s’en sortent avec une première victoire importante car dans l’état actuel des choses, il sont qualifiés pour les Play-Off.

Score final : 68 – 74

MVP 1 : Hugo Pierrard

MVP 2 : Maël Peteers 

MVP 3 : Simon Cambioli

 

Matchs de 17h30

Terrain n°1 : Team Bouncewear – Xmen

La Team Bouncewear ayant un deuxième match tout de suite après celui-ci, l’équipe avait tout intérêt à menager un peu ses forces, d’autant plus que leur adversaires suivant ne sont autre que la New Generation.

Les Xmen commencent bien le match et semblent bien concentrés sur leur sujet. En première mi-temps, ils répondent aux attaques de la Team Bouncewear et reste proche au score même si les champions en titre ont rapidement pris une petite avance d’une dizaine de points grâce notamment à un Benjamin Blaise insolent de réussite sur ses 5 premiers shoots.
Dans la raquette,  Thibaut Carême et Jimmy Marot pour les Xmen allaient défier les frères Bronchart et Marvin Wutukidi chez Team Bouncewear, dans des duels très physique.

En deuxième mi-temps, les choses ne bougeait pas vraiment. La Team Bouncewear gardait son emprise sur le match sans trop forcer, maintenant son avance et faisant tourner son effectif pour épargner un maximum de joueurs.
Remy Carlier profitait des espaces qu’on lui laissait à 3 points pour en planter 3 quasiment d’affiler. Mais ce n’était pas suffisant pour inquiéter la Team Bouncewear.
Score final : 124 – 106

MVP 1 : Benjamin Blaise

MVP 2 : Anthony  Lambot 

MVP 3 : Thibaut Bronchart

 

Terrain n°2 :  Black Diamond – QLF

Match placé sous le signe de l’amusement total. Les 2 équipes n’en avait pas grand chose à faire du score.  La Qlf ayant perdu beaucoup d’énergie dans son match précédent,  ils ne pouvaient logiquement pas rivaliser très longtemps avec leurs deuxième adversaires de la journée.. Le mot d’ordre était plutôt de prendre un max de plaisir sur le terrain.
Chaque possession de l’une ou l’autre équipe allait donc donner une occasion aux amateurs de beaux gestes présents de crier et  parfois même de chambrer le joueur victime de l’action.

Style de match dont raffolent évidemment les Black D, à qui il ne faut pas demander de faire le show, puisque c’est eux le show… Mais en face, il ont eu du répondant, Miguel Ciuro n’est pas novice en  » cassage de cheville  » et les autres joueurs de la QLF ont pû montrer leur talent à plusieurs reprises également.

Score final : 149 – 72 

MVP 1 : Greg  Tshiteya  

MVP 2 : Louis Hazard

MVP 3 :  Thomas Mertens

 

Matchs de 19h00

Terrain n°1 : Team Bouncewear – New Generation

La New Generation avait visiblement la victoire et rien d’autres en tête.
Sans doute décidés à mettre en pratique leurs paroles dans la vidéo-interview tournée avec Fulltv, ils étaient tous motivés et prêts à faire subir à la Team Bouncewear sa 2 deuxième défaite de la Summer League… Malheureusement pour eux, même si sur le papier, ils n’ont rien à envier aux Champions question talents, ils ont une fois de plus été battus par eux-mêmes. Leur adversaires ayant bien entamés le match, la New Gee n’a jamais pu inquiéter la Team Bouncewear, concentrés et avantagés grâce au coaching dont ils bénéficient (comme d’autres équipes). En effet, la New Gee est tombée dans ses travers et à passé plus de temps à se plaindre de l’arbitrage plutôt que de jouer et trouver les bonnes combinaisons pour  trouver les bonnes solutions offensives et trouver des parades aux systèmes offensifs de leurs adversaires.
Avec Anthony Lambot revenu de vacances,  Yannick Diop toujours aussi dangereux offensivement et  les jumaux Bronchart dominateurs sous la raquette, la force de frappe des champions était totalement opérationnelle. Ceux-ci prenaient les commandes, ce qui signifie pour l’adversaire qu’il faut une concentration et une intensité maximale en défense pour garder une chance de victoire finale. Mais la New Gee a négligé ce point et les champions en titre prenaient une avance de 20 points à la mi-temps, mais l’espoir n’était pas mort pour autant, chez les jeunes loups.

C’est dans le 3ème quart temps, que le match a été plié, la New Gee ne jouant plus vraiment et la Team Bouncewear filant vers une victoire et donnant rendez-vous au Final 4 à leur adversaires du jour, où ils auront une seconde chance pour joindre le geste à leur parole.

Score final :  118 – 75

MVP 1 : Yannick Diop 

MVP 2 : Anthony Lambot

MVP 3 :  Quentin Schittechatte

 

Terrain n°2 : Brothers United – Boomshakalakaa

Match agréable à regarder,  avec très peu de fautes. Les 2 équipes jouaient un jeu rapide, avec beaucoup de shoot en première intention mais peu de shoot extérieurs marqués. Le score était serré, les 2 équipes se rendant coup pour coup, et à la fin du 1er quart c’est 30-25 pour Boomshakalakaa.
Dans le  2ème quart-temps les Brothers United ont perdu le rythme et leur adversaires en ont profité pour prendre une avance confortable, score à la mi-temps 62-41 notamment grâce à Obrian Vandame qui prenait les commandes en attaque.
Dans le 3e quart les Brothers reviennent à -5 et recommence à y croire après avoir accusé le coup du 2ème quart.
Dans le dernier quart temps l’expérience a parlée… Ben Vandersteen, Michael « Fox » Renard et Obrian Vandame ont su gérer le match pour finalement l’emporter de 17 points.

Score Final : 103 – 120

MVP 1 : Obrian Vandame

MVP 2 : Ben Vandersteen 

MVP 3 : Axel Bizet

 

Match de 20h30 :

Terrain n°1 : Youngboyz – Xmen

Le dernier match de la soirée a lui aussi été agréable à voir. Les jeunes Youngboyz ayant goûtés à la victoire, ils semblent de plus en plus motivés peu importe l’équipe en face d’eux, et c’est ce qu’on aime voir.

Le match était très équilibré,  Hugo Pierrard menait l’offensive des Youngboyz en drivant pour aller chercher des points dans la raquette ou des lancers-francs grâce aux fautes provoquées. Julien Ferrito et Remy Carlier lui répondaient en face, ce qui donnait de beau duel. Sous l’anneau par contre, les pivots des Xmen Jimmy Marot et Thibaut Carême imposaient leurs physiques à  Medhi Milhi et Maxime Cambioli.
Les jeunes Youngboyz ont tenus durant tout le match et l’écart n’a jamais été trop élevé pour ne pas y croire…. Ce qu’ils ont fait jusqu’au bout.

Dans les dernières secondes du match une possession aurait pû faire basculer la victoire chez les Youngboyz ou envoyer le match en prolongation, mais les Xmen s’en sortent de justesse.

Score final : 70 – 72

MVP 1 : Thibaut Carême 

MVP 2 : Arnaud Macquigny

MVP 3 :  Curtis Bastin